Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 16:58

 

1er partie du topo clike ici « Pourquoi les catholiques prient Marie...»

        II   Quelques raisons pour la dévotion à la Vierge Marie

 

            A) Qui est elle pour recevoir ce culte ?

  Marie, Arche de la Nouvelle Alliance

  Dans l’Ancien Testament, l'Arche de l'Alliance fut cachée par Jérémie : « Ce lieu sera inconnu, dit-il, jusqu'à ce que Dieu ait opéré le rassemblement de son peuple et lui ait fait miséricorde » (2 M 2,5-8).

  • Dans le Nouveau Testament, saint Jean parle de sa vision de l'Arche d'Alliance et de la Femme couronnée d'étoiles : « Alors s'ouvrit le temple de Dieu, dans le ciel et son Arche d'Alliance apparut, dans le temple. (...) Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! le soleil l'enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement » (Ap 11,19-12,2).

 

  • L'Arche de l'Alliance contenait une relique des tables de la Loi (parole de Dieu gravée sur la Pierre) ; une relique de la manne (pain miraculeux venu du ciel) ; une relique du bâton d'Aaron (qui rappelle son ministère sacerdotal).
  • Le corps de Marie a contenu le Verbe incarné, Parole de Dieu faite chair, véritable Pain de Vie venu du ciel, Grand Prêtre éternel selon l'ordre de Melchisédech.

 

  • En recevant chez lui l'Arche d'Alliance, David s'est exprimé ainsi : « Comment l'arche du Seigneur entrerait-elle chez moi ? » (2 S 6,9). En « grande liesse », il a « dansé et tournoyé de toutes ses forces devant le Seigneur » (2 S 6,13-14). L'Arche demeura trois mois sur la colline (2 S 6,11).
  • En recevant chez elle la Vierge Marie, Arche de la Nouvelle Alliance, Élisabeth s'est exprimée ainsi : « Comment m'est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ? » (Lc 1,43). Jean-Baptiste a tressailli d'allégresse en son sein (Lc 1,44). Marie est restée trois mois chez Élisabeth (Lc 1,56).

 

Marie, Mère qui intercède auprès du Roi son Fils

  Telle la mère du roi Salomon, Marie vient en intercesseur devant son Fils. En aucune manière elle ne menace son pouvoir. Celui-ci lui rend l'hommage, le respect et l'honneur qu'elle mérite. Elle vient intercéder et son Fils écoute et exauce sa requête.

  • « Bethsabée se rendit donc chez le roi Salomon pour lui parler d'Adonias, et le roi se leva à sa rencontre et se prosterna devant elle, puis il s'assit sur son trône, on mit un siège pour la mère du roi et elle s'assit à sa droite. Elle dit : "Je n'ai qu'une petite demande à te faire, ne me rebute pas".  Le roi lui répondit : "Demande, ô ma mère, car je ne te rebuterai pas". » (1 R 2,1920).

 

Marie, Mère de l'Église et du genre humain

  « Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : "Femme, voici ton fils". Puis il dit au disciple : "Voici ta mère''. Dès cette heure-là, le disciple l'accueillit chez lui » (Jn 19,26-27).

  • « En concevant le Christ, en le mettant au monde, en le nourrissant, en le présentant dans le Temple à son Père, en souffrant avec son Fils qui mourrait sur la croix, elle apporta à l'œuvre du Sauveur une coopération absolument sans pareille par son obéissance, sa foi, son espérance, son ardente charité, pour que soit rendue aux âmes la vie surnaturelle. C'est pourquoi elle est devenue pour nous, dans l'Ordre de la grâce, notre Mère » (Vatican II, LG 61).
  • Jésus est la Tête de l'Église, qui est son Corps, et le fils de la Vierge Marie. Marie est donc la Mère de l'Église, la Mère et le Modèle de tous les hommes.

            B) Que fait-elle pour recevoir ce culte ?

 1.      <!--[endif]-->Marie intercède pour les hommes

 « Après son Assomption au ciel, son rôle dans le salut ne s'interrompt pas : par son intercession répétée elle continue à nous obtenir les dons qui assurent notre salut éternel » (Vatican II, LG 62).

  • « Nous croyons que la Très Sainte Mère de Dieu, nouvelle Eve, Mère de l'Église, continue au ciel son rôle maternel à l'égard des membres du Christ » (Catéchisme de l'Église Catholique 975).

 2.      <!--[endif]-->Marie nous enseigne et nous guide

  A l'Annonciation, Marie nous apprend à être serviteur de Dieu, à accueillir sa Parole et accepter de faire sa volonté en lui disant OUI : « Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta Parole » (Lc 1,38).

  • Lors de la Visitation, Marie nous apprend à servir notre prochain, à aimer, adorer, louer, magnifier, exalter, glorifier le Seigneur qui fait des merveilles... (Lc 1,39-56).
  • Au pied de la Croix, Marie nous enseigne la persévérance, l'espérance et la foi inébranlables (Jn 19).
  • Au Cénacle avec les apôtres, elle nous enseigne à recevoir en plénitude l'Esprit Saint que son Fils répand sur toute chair (Ac 1-2).
  • Vierge immaculée conçue sans péché, Marie nous enseigne la pureté et l'humilité (du corps et du cœur).
  • Elle nous apprend à prier et à entrer plus profondément dans la contemplation des mystères de la vie du Christ Jésus (notamment grâce à la méditation des mystères du Rosaire) : « Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (Lc 2,19).

           Conclusion

 

Il n'y a pas de grand saint qui n'ait pris Marie chez lui. Le rôle de la Sainte Vierge Marie n'est autre que de nous donner Jésus et de nous donner à Jésus.

Marie est l'autoroute qui conduit au Christ, le moyen que Dieu a choisi pour venir à nous, le moyen qu'il nous donne pour venir à Lui.

 

Très pure, très humble et très sainte Vierge Marie, montre nous le chemin vers ton Fils, notre Seigneur Jésus-Christ.

Aide-nous à être des témoins de sa Résurrection et de son amour miséricordieux pour tous les hommes.

Dieu t'a choisie pour venir à nous, aussi, nous te choisissons pour aller vers Lui.

Apprends-nous à le prier et à l'aimer comme toi tu l'aimes !

 

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles, Amen !

  

Repost 0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 19:49

 « Pourquoi les catholiques prient Marie...»

             Introduction

  Ce qui suit n'est en rien exhaustif. Il s'agit juste de quelques pistes, quelques repères  pour mieux comprendre le culte que l'Église Catholique voué à la Vierge Marie.

  Sainte-marie-lourdes-catholique--jesus-catho-jm.jpg

Le culte de la Vierge Marie

         

       A) Les catholiques n'adorent pas Marie

 Marie n'est pas Dieu

  • Elle est sa plus belle créature, conçue immaculée, c'est-à-dire sans péché.
  • Elle est la mère de Jésus, vrai Dieu et vrai homme, mais elle pleinement humaine,
  • elle n'est pas de nature divine. Elle n'est pas une personne de la Trinité.
  • En conséquences on n'adore pas la Vierge Marie – car seulement à Dieu
  • et à Dieu seul, l'adoration est due

  Il n'y a qu'un seul Médiateur  

  • Saint Paul nous le dit très clairement :
  • « Il n'y a qu'un seul Médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ » (1 Tm 2,5-6). Jésus seul, comme il nous l'a dit, est « la Vérité, le Chemin et la Vie » (Jn 14,6).
  • « Mais le rôle maternel de Marie à l'égard des hommes n'offusque et ne diminue en rien cette unique médiation du Christ : il en manifeste au contraire la vertu » (Vatican II, LG 60).

  Marie s'efface devant son Fils

  •   Lors des noces à Cana, Marie ne dit pas « faîtes ce que je vais vous dire », mais « tout ce qu'il vous dira, faîtes-le » (Jn 2,5).
  • Lors d'une des apparitions de l'Île Bouchard en 1947, la Vierge Marie a disparu aux yeux des voyants lorsque le curé de la paroisse a exposé le Saint Sacrement, et elle n'est réapparue aux enfants que lorsque celui-ci a déposé le Saint Sacrement au tabernacle.

                B) La nature du culte marial

 

L'enseignement du Magnificat (Lc 1,48-51)

  •   Nous n'adorons pas Marie mais nous la bénissons, comme elle l'avait prophétisé lors de son Magnificat : « Toutes les générations m'appelleront bienheureuse, car le Tout-Puissant a fait en moi de grandes choses » (Lc 1,48).
  • Avec et en Marie, nous nous réjouissons, nous glorifions Dieu, nous lui rendons grâce, nous le louons et l'adorons.
  • Nous demandons à Marie de nous aider, de prier et d'intercéder pour nous, nous nous confions à elle comme à notre Mère.

Un culte spécial (Vatican II, LG 66)

  •  « Marie a été élevée par la grâce de Dieu, au-dessous de son Fils, au-dessus de tous les anges et de tous les hommes comme la Mère très sainte de Dieu, présente aux mystères du Christ ; aussi est-elle légitimement honorée par l'Église d'un culte spécial. Et de fait, depuis les temps les plus reculés, la bienheureuse Vierge est honorée sous le titre de "Mère de Dieu" ».
  • « Le culte du peuple de Dieu envers Marie a connu un merveilleux accroissement, sous les formes de la vénération et de l'amour, de l'invocation et de l'imitation ».

Noms d'invocation

  •   « La bienheureuse Vierge est invoquée dans l'Église sous les titres d'avocate, d'auxiliatrice, de secourable, de médiatrice » (Vatican II, LG 62).
  • Depuis le Concile Vatican II, Marie n'est plus nommée ''co-rédemptrice'' (il n'y a qu'un seul Rédempteur) ; ni ''médiatrice de toutes grâces'' (il n'y a qu'un seul Médiateur), même si elle participe à l'unique rédemption du Christ.
  •  
  • Ici la suite du topo
Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 19:12

Elpaulo et Sophélia vous présentent le mystère de la Trinité ." Nous les chrétiens catholiques nous croyons en la trinité "Le père le fils et le saint esprit ,3 personnes en un Dieu
Nous dévoilons dans ce clip la foi et le fondement de la religion Chrétienne
En passant de la création du monde à l'incarnation de jésus ,à la crucifixion et mort de jésus sur une croix puis à la résurrection ,ce clip nous enseigne l'amour de Dieu pour les hommes .Vous découvrirez comment prier Dieu ( le Père , Jésus son fils , et le Saint Esprit)

 

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 08:00

image-kt1.pngOn entend souvent des gens dire qu'aller à la messe ne sert à rien, voir même que cela est ennuyeux... on entend aussi des gens dire que l'on peut rencontrer Dieu tout seul... pour ces personnes « la prière suffit »...

Une des premières raisons de cette nécessité d'aller à la messe est peut être simplement le fait qu'un chrétien seul est un chrétien en danger. A la messe, les chrétiens se réunissent ensemble au nom du Christ. C'est toujours plus facile de croire à plusieurs...

De plus, lorsque l'on est chrétien, lorsque l'on est baptisé, on est appelé à vivre sa Foi en plénitude. Cela n'est pas un simple conseil, mais un objectif de vie, un devoir qu'a chaque chrétien, devoir de cette « vocation universelle à la sainteté dans l'Église ». Lorsque l'on a compris cela, il devient important d'aller à la messe, pour vivre la plénitude de cette Foi. Aller à la messe ne sert donc pas à rien, cela permet de travailler à sa propre sainteté, et ainsi, aussi à celle des autres...

bougie1

Certains diront que cela n'apporte pas grand chose d'être saint (à part que c'est ce à quoi chaque chrétien est appelé...). Mais la sainteté, si elle demande du travail, des difficultés, elle n'est pas atteignable seul, et demande aussi et surtout la grâce de Dieu. Et la grâce entraine toujours une joie immense, inexplicable, indescriptible... Aller à la messe devient alors un moyen de devenir heureux...

Si pour certains, la messe paraît longue et ennuyeuse, il ne faut pas oublier que la messe est tout d'abord une rencontre avec Dieu. Ensuite, si la messe est comprise, si la messe est suivie avec attention, si, finalement, la messe est vécue, alors elle n'est plus du tout ennuyeuse. Il faut aussi se dire que beaucoup de personnes s'ennuient parfois à la messe, mais y retournent quand même, parce qu'elles savent que cet ennui n'est que passager. Chez nous, catholiques, nous croyons que Jésus est réellement présent dans l'Eucharistie. mains lumineuses priereAller à la messe ne devient plus juste un passe temps au milieu d'activités (un dimanche ciné, un dimanche piscine, un dimanche promenade, un dimanche messe...), aller à la messe devient un rendez-vous indispensable, dont on ne peut plus se passer, rendez-vous avec le Christ. Recevoir le Corps du Christ c'est s'offrir entièrement à Lui. Ce n'est pas simplement manger un morceau de pain, c'est se laisser transformer en Le recevant, et c'est travailler à l'Union, à l'unité. Car nous sommes tous en communion, puisque chacun communie à un même Corps. Et nous sommes aussi en parfaite communion avec le Christ, qui prend chair en nous. Après avoir communié à la messe, nous demeurons dans le Christ et Lui demeure en nous (cf Jn 6, 53-58). Aller à la messe n'est plus une simple rencontre, mais LA rencontre. Chaque messe est différente, car chaque rencontre est vécue différemment.

Ceux qui disent pouvoir rencontrer Dieu seul, simplement dans la prière ne se rendent pas compte de ce qu'ils manquent... bien sûr, la prière est indispensable (cf « vaut-il mieux prier ou agir ? »), mais l'Eucharistie est l'apogée de toutes prières, l'action de l'Esprit Saint, la présence réelle du Christ, envoyé par le Père, en nous. L'Eucharistie se doit d'être au cœur de la vie de chaque catholique. Mais elle ne s'impose pas. Elle devient un besoin pour ceux qui y vont... j'ai même déjà entendu des gens dire qu'ils se droguaient à l'Eucharistie...

adoration1

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 13:19

Voici le résumé d’une conférence-théâtre suivie mercredi 14 avril 2010 en l’église des Agettes en Valais, conférence donnée par le Père Joël Pralong, curé de paroisse et auteur de quelques livres, dont « le pouvoir des mains vides », livre sur l’importance du prêtre dans notre société.

L’Eglise aujourd’hui

L’Église aujourd’hui n’a plus grand pouvoir, elle ne cherche plus à séduire. Son seul pouvoir, c’est son cœur plein de Jésus, elle est pauvre, seul Lui, son trésor, mais un si grand bonheur, une si grande joie que d’être conduit par le Maitre des maitres, le Roi des roi, le Seigneur des seigneurs ! L’Église n’a rien à prouver. C’est seulement ainsi, son regard tourné vers le Christ qu’elle pourra grandir, c’est ainsi et seulement si les fidèles, donc nous, vivent l’Évangile, celui-ci pourra être donné, partagé aux prochains.

Instrument de Dieu

Le prêtre est un homme avec ses difficultés, mais avec quelques choses du prêtre,  au-delà de l’homme par le sacrement de l’ordre, la grâce du sacerdoce c’est l’homme, un instrument dans les mains de Dieu s’il se laisse transformé, modelé par Lui. C’est pourquoi le prêtre peut http://files.myopera.com/Prayerman/blog/cure%20d%20ars.jpgpardonner nos péchés au nom de Dieu et c’est ainsi que s’opère la guérison qui nous ait si nécessaire.
« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix ! »
Un petit exemple pour vous illustrer cela : Le Saint Curé d’Ars, il n’avait aucun talent, mais il s’appuyait sur Dieu de tout son cœur et de toute son âme. Ainsi, le grand prédicateur de la Cathédrale Notre Dame de Paris, illustre personnage, plein de science et de théologie, venait à Ars, il voyait bien dans cet homme la miséricorde et l’amour du Père, il voyait que ce pauvre homme était plein d’une sagesse bien différente que celle des hommes, mais qui demeure bien d’entre toute, la sagesse de Dieu. Le prêtre est le signe visible de du Christ-tête de l’Église.

 

Le célibat aujourd’hui ca rime à quoi ??

Le célibat s’enracine dans la relation personnelle avec Jésus (c’est un choix) c’est une richesse, c’est beau mais difficile. Jésus vient à Jean-Baptiste, Jean-Baptiste déclame alors : « Voici l’agneau de Dieu », Jésus par cette déclaration embrase le peuple et Jean-Baptiste en est le « codéclameur », il en est l’ami, l’ami de l’époux. Jean-Baptiste ou le prêtre sont heureux lorsque l’époux (le Christ) rencontre l’épouse (l’Eglise), pour le prêtre il en est vraiment proche par l’Eucharistie, par exemple ou Dieu se donne dans le Pain et le Vin consacré. C’est par une vie de prière, une vie mystique que cet état de vie est possible. Aujourd’hui on ne voit que le côté humain, et non le côté spirituel ! Cette vie là est importante, elle doit être là, elle est profonde, de chaque jour ! Cette vie de prière doit aussi être valable pour nous, car sinon nous tombons aussi dans les regards du monde, nous verrons ces réalités comme la société et non d’un œil spirituel.

La Vie éternelle

Qui nous propose la Vie éternelle ? C’est Jésus et Lui-seul. Aujourd’hui, tout le monde pense, veut que tous soit sauvé, mais surtout sans le secours de Dieu. Le monde veut nous faire orgueilleux. Il veut nous faire croire que tous iront au Paradis même sans Jésus. Si nous éjectons Jésus de notre vie, il ne faut pas s’étonner que la crainte en prenne possession. Et qui mieux que le prêtre peut nous donner Dieu et la Vie Éternelle…

Le Saint Curé d’Ars nous redit : « On doit regarder le prêtre en chair et à l’autel comme Dieu Lui-même). S’il n’y a plus de sacrifice (célibat par exemple), il n’y a plus de religion, car nous devenons égocentriques, mais il ne faut pas non plus tomber dans l’autodestruction.

Une comparaison pour mieux comprendre

Une image pour illustrer la place du prêtre dans nos paroisses, sociétés : Le prêtre est une locomotive (pour qu’une locomotive fonctionne bien, il faut un mécanicien, ce mécanicien, c’est Dieu) puis vient à la suite le wagon-restaurant, ce sont les sacrements, nous avons besoin de carburant pour avancer, nous devons puisés, abondamment, au sacrement et les wagons, c’est nous… Un train avec une locomotive et un wagon-restaurant, n’est pas un train. L’Église a besoin de nous, nos paroisses ont besoin de nous, nous ne devons pas penser qu’à notre petit « moi, moi, moi » mais aux autres qui ont besoin de notre présence, nous devons nous engager dans nos paroisses et pas seulement aux lieux ou nous recevons quelques choses en retour.

Et n’oublions jamais : les prêtres aussi ont des sentiments, donc soyons humains avec eux, ce ne sont pas des hommes sans cœur, ils ne peuvent pas tout supporter, ils ont leurs défauts, mais aussi leurs qualités.

A nous de jouer : Je vous propose en cette année sacerdotale de faire un petit geste simple pour vos prêtres. Les soutenir par la prière en premier lieu, et pourquoi pas leur écrire un mot de soutien.

Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 10:30

 

pentecôteCette question se pose très souvent. A l'approche de la Pentecôte, on aurait envie de dire que les actes sont très importants, nous laissant envoyer par l'Esprit Saint pour « aller par toute la terre annoncer l'Évangile » (cf. Mt 28, 19). Par ailleurs, la Foi du chrétien doit être vécue par la prière et par les actes. Quel est le plus important ? Pour répondre à cette question, analysons tout d'abord séparément la prière, puis les actes.

La prière est avant tout une rencontre avec Dieu. La prière peut être comparée à un voyage, dont on ne connait que le départ... un voyage à l'aveuglette : dans la prière, dans la rencontre que l'on fait avec le Seigneur, il y a presque toujours quelque chose de différent. On part et, si au départ on a l'impression mains lumineuses prierede tout savoir, il faut savoir se laisser guider. On prie pour quelque chose ou quelqu'un alors qu'on n'y avait pas du tout pensé avant, on ressent une grâce particulière, quelque chose auquel on ne s'attendait pas du tout... et puis, après avoir prié, on se sent transformé. On sent que ce n'est plus comme avant... même si on ne s'en rend pas compte tout de suite, même si on est incapable d'expliquer ce qui a changé...

L'acte chrétien, lui, a un sens très large. On pense d'abord aux « bonnes actions », à l'agir bien... exercer la charité, rendre service, témoigner clairement et directement de sa Foi. Cet agir est très important. Mais il ne peut pas se faire sans Amour (cf. 1 Co 13), ou plutôt, sans Amour cet agir perd tout son sens, toute sa valeur. D'ailleurs, la charité est une traduction possible du mot « agaph » (agapè, l'Amour fraternel, l'Amour chrétien, celui qui est défini en 1 Co 13). Ainsi, le véritable acte qui doit se faire en permanence chez un chrétien est un acte d'Amour -acte qui se manifeste bien sûr de différentes manières.mouette-ou-esprit-.73178.jpg

L'amour porté à son prochain et l'amour porté à Dieu sont complémentaires et inséparables. Ainsi, la prière et les actes sont inséparables. Les deux sont indispensables à la vie d'un chrétien. Mais la véritable question qui se pose est la suivante : « comment être un bon chrétien » ? Chaque chrétien est appelé à la sainteté (cf. Concile Vatican II, Lumen Gentium § 39-42). Être un bon chrétien consiste alors à viser sans cesse cette sainteté qui s'exprime par Amour. Mais sans l'action de l'Esprit Saint, la sainteté est impossible. Être un bon chrétien, c'est alors se laisser entièrement faire par la grâce, laisser l'Esprit sainte_therese.jpgSaint agir dans notre cœur et notre corps.

 Alors on peut dire que s'il n'y a pas de degré d'importance entre la prière et les actes, on peut tout de même dire que les actes découlent de la prière et lui donnent sens, l'acte le plus grand, celui dont découle le reste, étant l'Amour. L'essentiel est, de toutes façons, de retenir que « tout est grâce » (sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, repris dans Le journal d'un curé de campagne de Georges Bernanos). L'essentiel est de se remettre entièrement entre les mains de Dieu.

Repost 0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 18:52


« Ils sont finis les jours de la Passion, suivez maintenant les pas du Ressuscité ! » Resurrexit, sicut dixit, Alléluia !!

Pendant les 40 jours de Carême, nous nous sommes préparés à la Semaine Sainte et à Pâque. Désormais, c'est pendant 50 jours que nous fêtons la Résurrection du Christ Jésus. Ces 50 jours du temps pascal nous mènent à la fête de l'Ascension, puis à celle de la Pentecôte. À l'Ascension, le Christ bénit ses apôtres, les envoie en mission proclamer son nom par toute la terre, et leur promet l'Esprit Saint venu d'en haut (cf. Luc 24,49-53 et Actes 1,8-9). À la pentecote.jpgPentecôte, l'Esprit Saint du Père et du Fils descend sur les apôtres et leur donne une force nouvelle, la force d'annoncer Jésus-Christ, Fils de Dieu, crucifié pour nos péchés, ressuscité d'entre les morts et vivant pour l'éternité (cf. Actes 2 et suivants).

50 jours nous sont donc donnés pour suivre les pas du Ressuscité, pour affermir notre foi en sa Résurrection d'entre les morts, pour augmenter notre espérance en la Vie éternelle, pour grandir dans l'amour de Dieu et des hommes. 50 jours nous sont donnés pour préparer nos cœurs à recevoir la force de son Esprit Saint, et devenir, pour le monde qui nous entoure, des témoins fidèles de la foi et de l'espérance qui nous habitent, témoins fidèles du Christ Ressuscité, témoins fidèles du DIEU d'AMOUR qui nous a créés, qui nous a sauvés et qui nous invite en sa Vie éternelle. Le dimanche qui suit le dimanche de Pâque, l'Église tout entière célèbre la fête de la Divine Miséricorde. Par l'eau et le sang qui ont jaillis de son cœur transpercé sur la Croix, le Christ nous a montré son amour infini et sa miséricorde inépuisable. Ce qu'il nous demande, c'est de nous abandonner totalement à sa miséricorde, dans une confiance absolue. Ensemble, redisons-lui toujours et samains-lumineuses-priere.jpgns cesse : « Jésus, j'ai confiance en ta Divine Miséricorde ! » Ensemble, implorons le Christ miséricordieux pour le salut des âmes du purgatoire, pour la conversion du monde et pour la sanctification de son Église. Ensemble, invoquons avec confiance son Esprit d'Amour et de Vie, et partons annoncer, dans la joie de sa Résurrection, sa miséricorde pour tous les hommes ! 

« Gloire au Père Tout-Puissant, à son Fils Jésus-Christ le Seigneur, à l'Esprit qui habite en nos cœurs, pour les siècles des siècles, Amen ! »

Il est ressuscité, comme il l'avait dit, Alléluia !!

Repost 0
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 19:54
Nous voici entrés dans la Semaine Sainte...
en marche vers Pâques, dans la dernière ligne droite !!!

La Sembougie1aine Sainte commence au dimanche des Rameaux, et elle est une semaine durant laquelle, après avoir entamé le carême depuis un peu plus de cinq semaine, vient nous rebouster... En effet, au mercredi des cendres, on se dit "ah, c'est le carême, donc bientôt Pâques" on prend de bonnes résolutions... et puis, au bout de quelques semaines, parfois quelques jours, on est déjà essouflé... on trouve le carême long...
Puis, aux rameaux, on fête l'entrée de Jésus dans la ville de Jérusalem... et, le même jour, on entend le récit de Sa Passion... nous voilà alors rentrés dans cette belle semaine durant laquelle on finit de préparer Pâques...

Comment bien préparer Pâques ?
Tout d'abord, relie comment c'est passé ton carême depuis le mercredi des Cendres jusqu'à aujourd'hui... regarde les hauts et les bas, réjouis toi de tes petites victoires, et utilise les pour écraser tes défaites, tes rechutes, pour te redonner courrage...
Puis, prends des résolutions que tu pourras mettre en pratique cette semaine... en laissant autant de place que possible à la prière, et au jeûne (ça ne veut pas dire ne rien manger, ça veut dire se priver de choses qui t'éloignent de Dieu... la télé, l'ordinateur, les jeux vidéos, le chocolat...)

adoration1.jpg
Ensuite, regarde bien le programme de la semaine sur ta paroisse : Jeudi Saint, on fête la Sainte Cène : normalement, il y a une messe le soir, qui sera sûrement suivie d'une veillée d'adoration... croix.jpg
Vendredi Saint, il y a le chemin de Croix... si tu meurs au pêché avec le Christ ce Vendredi Saint, tu ressusciteras avec Lui Dimanche, à Pâques.
Samedi Saint, au soir, il y a la veillée Pascale... si tu peux y aller, n'hésite pas !!!
Et puis, si tu n'habite pas trop loin de la cathédrale, renseigne toi : Mardi Saint sera célébrée dans de nombreux diocèses la messe chrismale, lors de laquelle l'huile sainte utilisée lors des sacrements sera ointe. C'est un grand rassemblement diocésain, lors duquel les prêtres sont en pleine communion avec l'évêque (encore plus que d'habitude)...

Et, si tu ne l'as pas encore fait, renseigne toi sur le sacrement de réconciliation... pour le recevoir durant la Semaine Sainte, de manière à véritablement ressusciter avec le Christ !
confession.jpg

Si tu veux recevoir chaque jour de cette Semaine Sainte une prière pour t'accompagner, inscris toi à la new letter !
Repost 0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 11:01
L’Eucharistie est le plus banale et pourtant le plus sublime des mystères, si on le comprenait on en mourait d’amour.

Jean-Paul II disait que la messe restait le moment le plus important de sa journée (pourtant nous n’imaginons pas les rebondissements que doit comprendre la vie d’un Pape…)

Croire en l’Incarnation c’est fou, mais croire que Dieu est présent sous l’aspect du pain et du vin, c’est encore plus fou, et nous le voyons tous les jours.
Dieu nous l’avait promis. « Le vrai pain, c’est le pain que le Père vous donne. Je suis le Pain de Vie
» Jn6

Dieu nous donne tous dans son Eucharistie, tous ce dont nous avons besoin pour vivre notre journée. C’est bien plus qu’une nourriture quelconque, c’est le lieu où nous pouvons rencontrer Dieu, comme nous le disait le Saint Curé d’Ars à la fin de sa vie : Il est Là !!!
Jésus est présent en son corps et en son sang, ressuscité, glorieux et caché comme dans les langes de la crèche. Il est là sous l’aspect qu’Il a actuellement au Cieux !!

L’Eglise vit à l’heure de l’Eucharistie, elle fait son centre, sa raison d’être. Sans Eucharistie, l’Eglise n’existerait pas.
L’Eucharistie doit être le sommet, la pointe de notre vie chrétienne. C’est par ce http://www.nsae.fr/wp-content/uploads/2007/11/eucharistie.jpgsacrement que Dieu est présent substantiellement dans notre monde et donc dans notre vie.
L’Eucharistie est le témoignage suprême de l’amour de Dieu pour chacun de nous, Il vient se donner jusque dans la substance du pain. Ce n’est pas une évocation psychologique, mais réellement sa présence réelle. Jésus offre son sacrifice maintenant dans la messe.

A chaque messe, la Passion qui est le sommet de l’initiation chrétienne, source d’où jaillit la vie, qui sauve, libère, guérit et console, est actualisée, elle est la présence efficace. Par la Pâque du Christ, nous pouvons dès à présent enter dans la vie de Dieu, passé de la Terre au Ciel.

Nous entrons par la communion dans le dynamisme d’amour du Christ pour nous. Nous sommes ainsi en connexion, en union avec toutes les personnes qui ont et qui vont aussi communier, avec nos contemporains de tous pays, mais aussi de tous âges !!

Je dois me donner moi-même pour que Jésus me donne son offrande d’amour.

Communier est une décision grave, nous ne faisons qu’un avec le Christ lorsque nous communions, nous nous unissons et nous devons obéir au Père. Nous nous engageons à devenir nous-mêmes dans notre corps et notre vie, nous nous engageons à nous donner pour nos frères, pour que notre vie ne nous appartienne plus, mais qu’elle appartienne au Christ.
Si ma vie est en contradiction avec cela, je dois faire alors un retour sur moi-même et changer radicalement de vie.

Jésus ne cherchait pas à remplir l’Eglise, il veut que nous venions simplement vers Lui, librement.

Avec Saint Jean de la Croix, nous voulons redire : « Que ma foi atteigne la réalité de Dieu. »
Repost 0
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 15:26

En ce temps de carême, il est important de veiller et prier, de tenir notre lampe allumée !

En effet, la Foi est comme une lampe : c'est la Foi qui fait de nous des lumières du monde. Regardons tout d'abord pourquoi elle doit rester allumée, puis quelques moyens pour y arriver...

Tout d'aborbougie1d, comme nous l'avons dit plus tôt, la Foi est une lampe qui fait de nous des lumières du monde, ce qui nous permet d'éclairer dans le noir, les ténèbres. De plus elle n'éclaire pas uniquement autour de nous, mais le premier éclairé, c'est nous même. Dans les doutes, dans les questionnements, lorsque l'on est en recherche de sens, la Foi est cette lumière qui nous éclaire, nous indiquant le Chemin vers Celui qui est la Vérité, la Vie !

Bien sûr, cela peut paraitre facile, lorsque tout va bien ! Mais il arrive que cette Foi soit troublée, que nos doutes nous éloignent de la Foi... Comment alors rester éveillé ?

Plusieurs raisons peuvent troubler notre Foi.

Parfois, nous n'avons pas le temps d'aller à la messe ce dimanche (pour des raisons sûrement très bonnes...), nous irons donc dimanche prochain, et ainsi de suite tous les dimanches... Puis bon, on a d'autres choses à faire que prier... c'est vrai, il faut faire ses devoirs, participer à la cuisine, aller au ciné avec ses amis, et puis, de toutes façons ce n'est pas l'heure... Alors, comme une fleur que l'on n'arrose pas, la Foi fanne...
Il est important de lutter contre cela ! certes, on a toujours des prétextes, mais il faut réfléchir au plus important ! Il est vrai que parfois, on a du mal à se lever le dimanche matin... mais il y a dans beaucoup de paroisses fleur1une messe anticipée, le samedi soir... certaines paroisses proposent aussi une messe le dimanche soir. Et puis, il ne faut pas juste aller à la messe : il faut vivre la Messe. Par exemple tu peux te préparer, en lisant les textes du dimanche avant d'aller à la messe. Tu verras que si tu vis la messe, cela te paraitra moins long, moins ennuyeux, et tu ne pourras plus t'en passer... Pour la prière, peut être as-tu peur de te tromper... de ne pas bien prier... Souviens toi de deux choses : ce qui compte, c'est que tu offres un peu de ton temps à Dieu, et si tu trouve que tu ne sais pas prier, tu peux prendre des prières qui sont déjà écrites. Par exemple, dans la Bible, tu peux en trouver beaucoup, dans les psaumes ou ailleurs. Et la prière du chrétien par excellence est celle que Jésus nous a enseignée, le Notre Père.

Dans d'autres cas, on pratique beaucoup, on prie, on va à la messe tous les dimanches ou plus et puis arrive un grand moment de doute ou un désert spirituel... Il faut tout d'abord savoir une chose : cela arrive aux plus grands saints, de sainte Thérèse d'Avila à mère Térésa... Ces moments ne doivent pas empécher d'arroser notre Foi ! Si l'on n'arrive plus à prier, il faut le dire simplement à Jésus. Là aussi la Bible peut être source de réponse... le psaume 22 par exemple montre qu'à chaque époque, les hommes se sont sentis abandonnés... Et puis, quand on ressort de ces déserts, on en ressort plus forts... Si cela t'arrive, accroche toi, continue d'aller à la messe, et n'hésite pas à en parler avec quelqu'un en qui tu as confiance !

 

http://www.uxbridgenazarene.com/Bible.jpg

 

 

 

Repost 0

Bienvenue

Bonjour petit curieux
sois dans la paix de Dieu
Ici il y a des talents
de plusieurs adolescent.
Des reportages,
des témoignages,
des chansons
faite maison,
et des poèmes,
toutes les semaines

Recherche

lecteur mp3

Compo musical exclusif
de l'équipe catho-jm :

Contact

Une question ?Publier votre témoignages ?

Besoin d'écoutes ?Nous encouragé ?

Un mail :

clike ici : Contact

ou :

recopie et enleve 5[ et ]5 a

jeunecatho5[@]5gmail.com

 

Nombres de visites

un compteur pour votre site