Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

J'ai mis longtemps avant d'écrire ce "témoignage", à vrai dire cela faisait longtemps que j'avais envie d'en parler, j'ai même fait plusieurs ébauches de cet article, mais je me suis rendue compte à chaque fois que mes propos étaient incisifs et polémiques, à l'opposé de ce que je voulais vraiment exprimer, à savoir que le débat science-religion était profondément stérile et fondé sur des amalgames.
  
mains lumineuses priereEn effet, je suis catholique pratiquante et profondément croyante, étudiante en médecine (par conséquent "scientifique"), et je ne peux m'empêcher d'être affligée quand je vois les media présenter la religion et ceux qui la pratiquent comme des arriérés qui s'opposent aux avancées de leur temps. Difficile de s'étonner après que les gens de notre âge soient de plus en plus nombreux à rejeter la foi dans laquelle ils ont grandi...Ainsi, quand j'étais au collège et au lycée, bien que mon établissement soit catholique, mes amies pratiquantes et moi même essuyions régulièrement des moqueries du style :"alors, tu es allée te confesser ? Dieu t'as parlé ? et il t'a dit quoi ?" ou alors "T'es catho ? Alors tu penses que le monde s'est créé en 7 jours ? Et le père Noël, tant que t'y es, il existe ?"...Certains de mes amis athées ne peuvent également parfois s'empêcher de lancer des propos polémiques sur la position de l'Eglise vis à vis de l'avortement, de l'euthanasie, des manipulations génétiques...Pourtant, tous ces gens-là ne sont pas mauvais dans le fond, bien au contraire, seulement leur vision des choses est déformée car ils font un amalgame entre interdiction et principe de vie prêché par une doctrine religieuse...
 
Pourtant, le "camp" des croyants n'est souvent pas bien plus glorieux en la matière...Pour citer de nouveau un exemple personnel, j'ai régulièrement entendu mes amies catholiques dire que les scientifiques n'avaient aucun principe moral, que leur profession les déshumanisait complétement, et elles donnaient pour exemple le médecin qui soignait tel membre de leur famille, qui semblait plus s'intéresser au cas médical plutôt qu'au bien être du malade, et qui était froid et distant contrairement à la gentille petite infirmière du service...Et quand je leur demandais "Et moi ? N'ai-je aucun principe morale ? Suis-je froide et inhumaine ?", j'avais le droit à la réponse "Mais non ! TOI on sait que t'es différente !" Vous6825~Sarah-in-Her-Dad-s-Hand-Posters en conviendrez, il y a un problème...D'après leurs dires, ou bien je serais l'exception qui confirme la règle, ou alors je serais schyzophrène...Et pourtant, je sais pertinemment que je ne suis (heureusement !) ni l'un ni l'autre, et qu'être passionné par les sciences, vouloir passer sa vie à exercer et faire progresser la science, n'est pas incompatible avec une conscience religieuse ou plus généralement morale...Nombreux sont mes collègues carabins qui sont pratiquants (et pas seulement catholiques, mais aussi juifs, musulmans, bouddhistes, hindouistes...) ! Je n'en ai jamais discuté avec eux, je le reconnais, mais s'ils ont choisi les études de médecine, je doute qu'ils considèrent les médecins comme des êtres déshumanisés et dénués de compassion pour leurs patients...D'ailleurs, si des associations comme Médecins du monde ou Médecins sans frontières existent, c'est bien grâce à la charité et à l'engagement de professionnels de santé (auxquels il serait totalement incohérent de reprocher un quelconque manque d'humanité, vous en conviendrez), et il serait douteux de penser que les seuls médecins "humains" au monde sont ceux qui adhèrent à ce type d'association.
 
Bien sûr, le côté "déshumanisé" de certains scientifiques n'est pas le seul reproche que la Religion peut faire à la science. On peut penser également au fait que certaines découvertes scientifiques pourraient ébranler de manière irrémédiable les fondements des différentes croyances, et par conséquent que la science serait un danger potentiel pour la Foi. Si on fait allusion à la théorie du Big Bang, ou encore à celle de l'évolution énoncée par Charles Darwin, certes, ces deux théories scientifiques ont dû ébranler la foi de plus d'un croyant, mais pourtant, ces deux théories sont-elles tellement incompatibles avec la Bible ? Un créationniste vous répondra sûrement que oui, mais ne pourrait-on pas plutôt voir en la théorie du Big Bang la confirmation du fait qu'une force surhumaine a créé l'Univers à partir du néant ? Et, en ce qui concerne la Genèse, il y est en effet écrit que le monde et l'univers a été créé en 7 jours, alors qu'aujourd'hui les découvertes scientifiques ont permis d'établir que l'Homme tel qu'il est aujourd'hui est le fruit de milliards d'années d'évolution ; il serait alors bon de ne pas interpréter littéralement la Bible, mais plutôt de comprendre que le monde dans lequel nous vivons n'a pas été créé en un instant, mais justement, qu'il résulte d'une certaine progression. Par ailleurs, puisque Dieu est tout puissant, que représentent pour Lui des milliards d'années ? On peut postuler qu'Il compte les millénaires comme nous comptons les heures... Bref, je ne pense pas que la science puisse ébranler la Foi, je pense au contraire qu'il y a des cas où elle peut nous permettre d'avoir une nouvelle approche, plus juste, de l'Ecriture et de notre croyance, et par conséquent nous conforter dans nos convictions.
 
paysage-suisse-6.jpgEnfin, grand reproche que la Religion fait à la Science : la désacralisation de la Vie, et un certain orgueil que l'Homme peut se prendre pour un dieu... Quelques exemples ? Les OGM, la procréation médicalement assistée (PMA), l'avortement, l'euthanasie, le clonage, les modifications génétiques en général... Ce sont en effet les progrès de la Science qui nous ont apporté une meilleure connaissance du fonctionnement du corps humain, avec notamment la découverte de l'ADN, du code génétique et de la production des hormones et, bien que ces découvertes aient abouti sur des applications controversées comme la contraception, la PMA ou les différentes formes d'IVG (sur lesquelles je ne m'étendrai pas en profondeur, je pense que ces sujets relèvent plus de la conscience morale individuelle que de la conscience religieuse), ces découvertes ont également permis de synthétiser des médicaments et de mettre en oeuvre des thérapies qui sauvent tous les jours des centaines de milliers de vies à travers le monde. Si la Vie était tellement désacralisée, pourquoi les progrès de la Science tenteraient-ils de la préserver ? Bien sûr, l'avortement et l'euthanasie restent des "sujets sensibles" et s'opposant de toute évidence à une idée de préservation de la vie. Il faut savoir néanmoins que les débats "à partir de quand peut-on parler de vie ?" et "jusqu'à quand peut-on vivre dans la souffrance ?" ne sont pas que religieux, et loin de là ; demandez à des médecins, ou des scientifiques plus généralement, ils auront le plus souvent des avis partagés, et ne seront pas nécessairement pour l'avortement et pour l'euthanasie (et ceci qu'ils soient croyants ou non). Comme je l'ai dit précédemment, ces sujets-là ne sont pas que de l'ordre de la doctrine religieuse, mais plutôt de la conscience morale individuelle et de l'éthique. Et la science, justement, a une éthique très soigneusement réglementée. En ce qui concerne la PMA, par exemple, sachez qu'il est formellement interdit de "détourner" les embryons de leur but premier, notamment de faire des expériences totalement farfelues sur eux (encore heureux, me direz-vous...), et il est très difficile de faire des expériences en général sur ces embryons, tout simplement car paysage-suisse-3.jpgces expériences devraient se faire dans un cadre très limité car rigoureusement borné par les règles de l'éthique (justement par soucis du respect de la vie). La PMA en elle-même n'est pratiquée que dans un cadre très précis, et si une des conditions n'est pas validée, elle ne peut être mise en oeuvre. Quant au clonage humain (reproduire un être humain à l'identique), jusqu'à nouvel ordre, il est interdit, donc pas de problème de non-respect de la vie ; le clonage "humain" qui est pratiqué aujourd'hui est dit "thérapeutique" car il ne crée pas de nouvel individu mais crée par exemple des cellules (cardiaques, épidermiques, hépatiques...) dans le but de sauver un individu gravement malade. Bien sûr, il y a des fous partout qui profitent des progrès de la Science pour jouer aux dieux et faire du n'importe quoi (comme par exemple une clinique américaine où ils font des "bébés sur commande", avec possibilité de choisir la couleur des yeux etc...), mais dans la majorité des pays (et dans la majorité des états des EU, puisque je parlais d'eux tout à l'heure...) l'éthique scientifique est très rigoureusement respectée, par respect pour la Vie et pour la nature humaine.
 
Pour finir, je pense que, ce qui est le plus à l'origine du débat science-religion, c'est le manque de mesure apparent dans les deux "camps". D'un côté, les croyants seraient des niais opposés à tout progrès, et de l'autre, les scientifiques seraient des monstres dénués d'humanité et de principes moraux... Pourtant, il faut se souvenir d'une part que les progrès de la science sont souvent nés dans la religion (Copernic, Galilée, Mendel...étaient des religieux !), et d'autre part, que les religions proposent une philosophie de vie qu'on est en droit aussi bien d'accepter que de refuser. Y a-t-il un seul livre saint qui interdise bibleformellement la contraception et la PMA ? Plus que des questions religieuses, les questions de ce style relèvent de l'éthique, et par conséquent chacun devrait, en tout connaissance de cause, faire appel à sa propre conscience pour y répondre. Car d'après moi, rien n'est plus dangereux que l'ignorance et le radicalisme, et d'autre part il faut avant tout se souvenir que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme".


Vous n'êtes pas obligés d'être d'accord avec moi, après tout j'ai une vision particulière des choses et surtout je n'ai pas la prétention de croire que c'est la meilleure possible (et loin de là), j'espère néanmoins que mon "témoignage" vous aura donné matière à réflexion et qu'il ne vous aura pas trop assomés ;) N'hésitez pas à réagir, après tout c'est seulement par le dialogue et la connaissance de points de vue opposés qu'on peut éviter les malentendus et les débats stériles...

 

Pour mettre un commentaire, clique ici

Partager cette page

Repost 0
Published by

Bienvenue

Bonjour petit curieux
sois dans la paix de Dieu
Ici il y a des talents
de plusieurs adolescent.
Des reportages,
des témoignages,
des chansons
faite maison,
et des poèmes,
toutes les semaines

Recherche

lecteur mp3

Compo musical exclusif
de l'équipe catho-jm :

Contact

Une question ?Publier votre témoignages ?

Besoin d'écoutes ?Nous encouragé ?

Un mail :

clike ici : Contact

ou :

recopie et enleve 5[ et ]5 a

jeunecatho5[@]5gmail.com

 

Nombres de visites

un compteur pour votre site