Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 23:11


l'humilité

Si je cherche à me relever
Je m’effondre de mon péché
Mais si je m' humilie devant notre Roi
Alors je suis porté par la foi
Ai-je ce grand don d’humilité
De me remettre aux mains du Bien- Aimé ?
ma tête il vient la prendre
avec sa main douce et tendre
Il me dit: "aie confiance"
En la providence
Pendant que mon orgueil flanche
Mon âme renouvelée devient blanche
De tout mon cœur je crie
Merci Saint- Esprit
Sans toi je ne suis rien
Mon cœur t’appartient
lakoni
Repost 0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 22:36

La confiance en Dieu

Que peut-on trouver dans le  Catéchisme de l’Eglise catholique?

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782728908912.jpg
« Croire n’est possible que par la grâce et le secours intérieurs du Saint-Esprit.
Il n’en est pas moins vrai que croire est un acte authentiquement humain.
Il n’est contraire ni à la liberté, ni à l’intelligence de l’homme de faire confiance
à Dieu et d’adhérer aux vérités par lui révélées. » ( no, 154)


C’est déjà un bon point, la confiance ne nous prive pas de notre liberté.je pense que c’est beaucoup plus que cela .La confiance en Dieu, c’est le choix de la liberté au plus haut point. Tout amour, quel qu’il soit, n’est-il pas l’expression de la confiance parfaite ? S'adandonner dans le cœur infini de l’Amour de Dieu pour les si petites créatures que nous sommes, ne peut que nous mener à une confiance totale en Lui, qui est Toutes Choses ! Dieu est vérité. Le péché originel et la chute de l’homme était un mensonge du tentateurqui induit l’homme à douter de la Parole de Dieu. Si nous croyons que cette Parole est Vérité,nous ne pouvons plus douter.C’est dans l’adversité que se teste notre foi. Sainte Thérèse l’exprime très bien :http://www.stthereseaurora.org/blog/wp-content/themes/sttherese.jpg

 


« Que rien ne te trouble ,Que rien ne t’effraie

Tout passe ,Dieu ne change pas, La patience obtient tout

Celui qui a Dieu Ne manque de rien ,Dieu seul suffit. »



Mais voulons-nous simplement avoir confiance en Dieu ou avoir foi en lui ?La confiance demande des preuves sentimentales,la foi croit malgré les tentations.Malgré que notre raison,notre envie,notre imagination nous pousse au contraire,la foi nous offre cette certitude que Dieu est au-dessus de tout et qu’Il nous aime d’un Amour inconditionnel.Lorsque nous prenons conscience de l’Amour de Dieu pour nous, nous ne pouvons qu’avoir confiance en Lui.

Pour conclure :

Croyons et aimons plus que de raison!

Je vous citerais Saint Augustin : " Crois et tu comprendras; la foi précède, l'intelligence suit."

Repost 0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 23:47

L'Évangile de saint Matthieu finit par cette phrase de Jésus « je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde ». Mais il est souvent difficile de se dire que Jésus est avec nous ! Comment pouvons-nous alors reconnaître Dieu ?

 

Tu connais peut être le rêve d'un portugais, qui parle de traces dans le sable http://placement.cmaisonneuve.qc.ca/images/mains_unies.jpg (si non, pour le lire, clique ici). Ce poème est déjà une bonne façon de nous le rappeler : il est important de ne pas oublier que le Seigneur est toujours avec nous, pour nous porter dans nos difficultés. Cependant, il est difficile de s'en rappeler. Voici donc quelques pistes pour le reconnaître dans notre quotidien !

Tout d'abord, il y a dans notre vie des moments de joie et des moments de peine. Parfois, nos moments de joie ne s'expliquent pas : Jésus est là. Dans les moments de peine, on peut toujours trouver une forme d'espoir : Jésus est là.

De plus, il nous arrive à tous des choses que l'on ne peut expliquer... On dit que le hasard fait bien les choses... mais si ce hasard était regardé différemment. Si au lieu de dire hasard, on disait Dieu... Alors, si tu ne vois pas Dieu dans ton quotidien, demande-toi si tu cherches au bon endroit ! Regardes-tu uniquement les grandes choses ? C'est sûr que si tu penses que Dieu n'agit pas parce qu'il n'y a pas une paix totale dans le monde, alors tu ne cherches pas au bon endroit... Commence alors par chercher dans les petites choses, http://nyonweb.ch/GuppyPhare/img/colombe.gifles petits bonheurs qui jaillissent de nul part, les moments de paix intérieure que l'on ne saurait expliquer... Dans la prière par exemple : lorsque tu pries, ta prière ne doit pas être une récitation non réfléchie, juste dite pour être dite, ta prière ne doit pas être une corvée, car la prière est une rencontre avec Jésus. Le père Guy Gilbert fait dans l'un de ses livres une carte d'identité de Jésus. Lorsqu'arrive la question du lieu où Il habite, le père Guy Gilbert parle du tabernacle comme résidence première, puis de ton cœur comme résidence secondaire, et il s'empresse d'ajouter que Jésus aimerait faire de sa résidence secondaire sa résidence première : cela dépend de toi !

D'autre part, Jésus a dit « quand deux ou trois seront réunis en mon Nom, je serai au milieu d'eux ». Cela signifie que lorsque tu es à la messe, ou à un rassemblement au Nom de Jésus, alors Il est là. Mais cela signifie aussi que lorsque tu prie avec un ou deux amis, Jésus est là. Cela veut dire que lorsqu'avec ces mêmes amis tu parles de Jésus, Il est là. Et, bien plus fort encore, lorsque tu parles avec une personne qui ne croit pas en Dieu, et que tu lui explique Celui en qui tu crois, Il est là... Surtout, ne l'oublie pas, ne L'oublie pas !

Un conseil : chaque soir, essaye de te rappeler de ce qui s'est passé dans ta journée, et demande-toi : quand ai-je rencontré Jésus aujourd'hui ? Tu te rendras vite compte combien Dieu est avec toi chaque jour !

Repost 0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 17:21
  1. Garder la Parole de Dieu

Après avoir écouté la Parole, il s'agit de la garder, pour éviter qu'elle n'entre par une oreille et ressorte par l'autre.

  • Déjà le peuple d’Israël avait le souci de garder précieusement la Parole du Seigneur et de la transmettre :

« Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir. Que ces paroles que je te dicte aujourd'hui restent dans ton cœur ! Tu les répéteras à tes fils, tu les leur diras aussi bien assis dans ta maison que marchant sur la route, couché aussi bien que debout ; tu les attacheras à ta main comme un signe, sur ton front comme un bandeau ; tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes » (Dt 6,4-9).http://www.souffledevieparletoucher.fr/PhotosDesert/Crepuscule.jpg


La Vierge Marie elle-même peut nous apprendre à le faire, demandons-lui de nous faire grandir dans l'amour du Verbe de Dieu :
« Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (Lc 2,19).

  • Enfin, Jésus lui-même promet à celui qui l'aime et qui garde sa Parole, de venir habiter en lui : « Si quelqu'un m'aime, il gardera ma Parole, et Mon Père l'aimera, et nous viendrons vers lui, et nous ferons notre demeure chez lui » (Jn 14,23).

  • La Parole de Dieu est nourriture, nourrissons-nous en : « Quand tes paroles se présentaient, je les dévorais ta parole était mon ravissement et l'allégresse de mon cœur » (Jr 15,16).

  • Si donc nous désirons que Dieu lui-même habite en nous, repérons quelques points qui pourront nous aider à garder sa Parole :

a) L'apprendre par cœur

  • Des générations de premiers chrétiens n'avaient d'autres moyens que d'apprendre par cœur les Paroles qu'on leur transmettaient, et qu'ils transmettaient à leur tour.

  • Certains versets ou certaines paroles de l'Écriture nous ont peut-être touché d'une particulière, apprenons-les par cœur, ils nous cesseront de nous nourrir.

b) Afficher la Parole

  • « Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes » (Dt 6,9). Si telle parole me parle et me nourrit, je peux la réécrire sur un bout de papier et l'afficher sur mon bureau, mon coin de prière, dans mon agenda etc...

  • Un très bon exercice consiste à recopier certains passages de la Bible (par exemple, prendre le temps de recopier tout un chapitre, ou tout un Évangile, c'est tout sauf du temps perdu).

c) Carnet à Paroles

  • MagPrem20081208ecrire.jpg  Les petits carnets sont indispensables, ils aident notre mémoire souvent défaillante. Ils nous permettent de reprendre les paroles reçues afin de les méditer, ils nous permettent de mettre en lumière les différentes étapes de notre vie spirituelle, ils nous permettent de faire des liens entre différents thèmes de l'Écriture qui peuvent se recouper etc...

 

 

  d) Partager la Parole

  • Un des meilleurs moyens de garder la Parole, précisément, c'est de ne pas la garder pour soi seul. Il faut la partager, la proclamer, l'annoncer, en témoigner etc... Avec des amis, des proches, en groupe de partage, groupe de prière, sur des blogs...

  • La partager avec d'autres, permet de mieux la vivre et de mieux l'intégrer.

Repost 0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 22:01
On est arrivé le vendredi, 26 août, et les premières impressions n’étaient que bonnes. Personnellement, je vivais le changement dans une espèce de bulle, une grâce que m’a offerte le Seigneur pendant que j’étais à Paray le Monial, quelques semaines auparavant.
L’avion est parti sans état d’âme, nous gardions nos émotions pour nous-même, sans trop discuter. Je voyais que mon petit frère, Gabriel, avait plus de mal, donc je lui ais tendu ma Bible. Il l’a pris sans trop se poser de 14343 1223321024231 1265130517 30726698 6310176 nquestions, et l’a ouvert. Même aujourd’hui je ne sais pas ce qu’il a lu, mais je sais qu’il était apaisé, son visage s’est desserré. Mon père ne cessait pas de me regarder et tirer la langue disant, « On va chez les sauvages ! ». Il tentait de détendre l’ambiance, mais il était clair que lui aussi sentait la tension.
L’avion a survolé la ville et j’ai eu l’impression d’aller dans une ville quelconque. Il y avait de gros bâtiments gris qui contrastaient aux parcs verts, une vue qui ne me surprenait pas. Je savais que le communisme avait laissé des traces parmi les bâtiments gris et moches. Parallèlement, tous ceux qui habitent en villes aiment voir la verdure, d’où les parcs.
A l’aéroport, nous avons vu un signe de bien venu « Bine aţi venit ». Un sourire au visage, j’ai vu que l’aventure commençait vraiment. La dame qui regardait nos passeports nous a dit quelque chose incompréhensible. Clairement, la langue allait être difficile à apprendre.
Mon père s’est tourné vers moi et m’a dit « Il y a un beau roumain qui attend pour nous conduire à l’appartement. Il a 19 ans. » J’ai ris, comprenant le sous-entendu et me demandant si cet inconnu allait devenir quelqu’un d’important pour moi, un grand ami. Toutes les rencontres se sont présentées comme potentiellement vitales, je ne savais plus où elles allaient me mener.
Sur l’autoroute, je n’ai pas eu l’impression d’un endroit pauvre du monde. Les voitures n’étaient peut-être pas aussi belles et bien maintenues que celles à Paris, mais leur état n’était pas choquant. Le choc culturel s’annonce très peu intense, ce qui m’arrangeait.
14343 1223320784225 1265130517 30726697 2430581 n-copie-1Nous sommes allés directement à l’église pour assister à notre première messe et rencontrer Père Daniel. L’église Saint François d’Assise m’a surprise, je m’attendais à quelque chose de quasi complet, et au lieu je me suis trouvé face à une masse grise immense qui, comme la structure le montrait, serait un jour très belle. Des sacs de bétons, des tuiles, des carreaux traînaient en piles, évoquant la construction omniprésente. L’église était tout sauf prête, mais justement, étant incomplète, nous pouvions instaurer plus facilement nos idées.
La messe par contre était en un mot : incompréhensible. Le roumain allait être très difficile à apprendre. La majorité des paroissiens était âgée, il n’y avait que moi et mon petit frère en tant que jeunes. Je ne me suis pas inquiétée, en semaine c’était le même cas en France. Les paroissiens par contre avaient tous le sourire, je me suis sentie très bien accueillie dès le début. C’était beau des les entendre chanter, en France personne n’ose chanter haut et fort, alors qu’ici ils laissent leurs voix résonner. Visiblement, les paroissiens avaient la foi, un élément essentiel pour construire avec eux. Bucarest n’était à première vue un écart pas trop flagrant, et les paroissiens ne pouvaient être meilleurs. Que demander de plus ?
Repost 0
Published by Catho JM - dans Missions
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 22:43


Je fais du scoutisme, et hier soir il y avait une messe à l'église sainte Madeleine (l'église de ma paroisse) suivie d'une nuit d'adoration pour tous les scouts et guides d'Europe de Strasbourg centre.
De 20h jusqu'à 23h30, la veillée était animée par des lectures et des chants. A minuit et quart, je suis repartie vers mon foyer pour me coucher quelques heures, puis, à 4h30, je me suis levée pour retourner adorer.

Sur la route, je croise 2 garçons (qui avaient chacun au moins 10 ans de plus que moi et qui étaient assez baraqués) qui m'interpellent, l'un d'eux s'approchant de moi (ce qui, à 4h45 m'a fait un peu peur, je dois l'avouer !). Ils voulaient savoir si je savais où ils pouvaient aller boire (comme si je pouvais le savoir...). Je leur réponds que je ne sais pas, mais que je viens de croiser des gens qui devaient en sortir depuis peu (étant donné l'état dans lequel ils étaient...) et leur dis vers quelle direction ils peuvent se diriger pour les croiser.

Puis, celui qui s'était rapproché de moi me demande ce que je fais dans les rues à cette heure-ci. J'étais un peu fatiguée (d'autant plus que samedi après midi j'étais montée en haut de la cathédrale, c'est à dire un peu plus de 330 marches...), je réponds tout naturellement (comme si tout le monde faisait ça tous les jours...) "je vais adorer".
Celui qui avait traversé me demande qui est-ce que je vais adorer, je réponds alors, aussi naturellement "Jésus !".

Les deux se mettent alors à me poser des questions comme, "pourquoi adorer Jésus, il faut adorer Dieu, Jésus n'est qu'un prophète..." Je pense qu'ils avaient reçu une éducation musulmane... Donc, dans une petite rue rue à 4h50 du matin, je me suis mise à expliquer à ces deux garçons le mystère de la Sainte Trinité...
A la messe, ce matin, malgré la fatigue, je me sentais vraiment bien... et puis, Jésus est resté avec moi toute la journée, comme dans un cœur à cœurcontinue...
Je n'ai toujours pas re-dormi, mais qu'est-ce que je me sens bien...
je veux appartenir entièrement à Jésus.

Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 09:03


Sans toi Seigneur crucifié
mon coeur reste fermé
sans toi ma vie est misère
je suis sans repère

je suis vide de l'essentiel
lorsque je n'observe pas le ciel
accaparé par les choses de la terre
j'en oublirai mon Père

lorsque je n'ai plus d'espoir
tu es le seul qui vienne me voir 
tu viens me chercher
me sauver pour l'éternité

je t'aime et pourtant
cet amour n'est rien comparé à ton coeur éblouissant
qui me construit 
et donne sens à ma vie 

oui Seigneur je t'aime comme un enfant
serré dans tes bras aimants
tu m'as sauvé par ta miséricorde
tu m'as éloigné de satan et sa horde

je ne peux que te rendre grâce 
à la vue de ta face 
car tu es Lumière et Amour
tu es la Vie que je veux pour toujours 
amen


                                                                                                                                                     Sophélia  
                                                                                                                                   et   Lakoni
Repost 0
Published by Sophélia et lakoni - dans poeme de lakoni et sophélia
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 23:46

l'humilité

Si je cherche à me relever
Je m’effondre de mon péché
Mais si je m'humilie devant notre roi
Alors je suis porté par la foi
Ai-je ce grand don d’humilité
De me remettre aux mains du Bien-Aimé ?
ma tête il vient la prendre
avec sa main douce et tendre
Il me dit "aie confiance
En la providence"
Pendant que mon orgueil flanche
Mon âme renouvelée devient blanche
De tout mon cœur je crie:
"Merci Saint-Esprit
Sans toi je ne suis rien
Mon cœur t’appartient"
lakoni

Repost 0
Published by Catho JM
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 01:10


 

(pour voire la premiere partie clike ici)


suite

Pour bien l'écouter, il y a 
quelques clés importantes à repérer (non exhaustives ici) :


c) Connaître les difficultés pour les surmonter

  • Tentation du « j'ai déjà entendu ». La répétition est une richesse. Réentendre un texte déjà bien connu n'est jamais une perte de temps, on a toujours quelque chose de nouveau à y trouver.

  • Tentation du « c'est par pour moi ». Certains textes sont durs à comprendre. Prions l'Esprit d'intelligence qu'il nous éclaire, et nous comprendrons ce que nous avons à comprendre, en temps et en heure, selon la volonté de Dieu.

  • Tentation de la boulimie de paroles. Cherchons la qualité et non la quantité. Rester des mois sur un verset qui nourrit, est plus profitable que de lire toute la Bible sans rien en retirer.

 

d) Écouter de manière active et progressive

 

  • Faisons la vache. La vache broute l'herbe. Puis elle s'installe, et rumine pendant des heures. Il nous faut lire et relire, et encore relire. Il faut méditer, et encore méditer.

  • Tout l'être est concerné (le corps, le cœur, l'intelligence).

  • La Parole elle-même fait son travail en nous et vient combler les brèches, laissons-la faire :

« Vivante, en effet, est la parole de Dieu, efficace et plus incisive qu'aucun glaive à deux tranchants, elle pénètre jusqu'au point de division de l'âme et de l'esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensées du cœur » (He 4,12).

 

e) Savoir comment lire

  • Chaque jour on nourrit son corps. Cela n'est remis en question par personne. Et bien chaque jour, nous devons nourrir notre âme. La Parole de Dieu est nourriture. Lisons un peu chaque jour (même un petit passage).

  • On peut lire les textes de la messe du jour.

  • On peut aussi lire un Évangile en continu, d'un bout à l'autre (par exemple saint Matthieu ou saint Luc). Lire ensuite de livre des Actes des Apôtres (se lit comme un roman).

  • Avant chaque temps de lecture de la Parole, prier l'Esprit Saint qu'il nous éclaire et nous aide à la comprendre et à l'aimer.

 

 

Repost 0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 00:49


Je n'ai que trop dormi
Qui vous a reveillé?
c'est notre Bien- Aimé.
C'est le doux Jésus qui nous montre sa face
à nous de savoir rendre grâce.
Il faut veiller maintenant
écouter et prier un instant.
Sentez-vous le souffle d' amour
qui apaise nos âmes en ce jour.
Trop petit et faible pour aller vers Toi
Ta présence affermie notre foi.
Une nouvelle journée démarre
renouvelée par son tendre regard
Repost 0

Bienvenue

Bonjour petit curieux
sois dans la paix de Dieu
Ici il y a des talents
de plusieurs adolescent.
Des reportages,
des témoignages,
des chansons
faite maison,
et des poèmes,
toutes les semaines

Recherche

lecteur mp3

Compo musical exclusif
de l'équipe catho-jm :

Contact

Une question ?Publier votre témoignages ?

Besoin d'écoutes ?Nous encouragé ?

Un mail :

clike ici : Contact

ou :

recopie et enleve 5[ et ]5 a

jeunecatho5[@]5gmail.com

 

Nombres de visites

un compteur pour votre site