Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 11:04

Un grand merci a metanoia33 pour cette vidéo :

Pour moi, Dieu n'existait pas ! La religion c'était vachement mort, rangé dans les greniers, avec les grands mères ! Un jour, au lieu d'aller en Hollande fumer des joints dans les coffe shops, je me suis retrouvée à Paray le Monial (...) Je me suis retrouvée à tomber à genoux devant ce qui n'était avant, pour moi, qu'un bout de pain... ce n'était plus un bout de pain, c'était mon Sauveur, mon Dieu, celui que j'aime et veux suivre toute ma vie !


Rencontre avec Dieu
envoyé par metanoia33.

Repost 0
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 20:35

Il y a un peu plus d’un an, j’ai accepté de partir en Roumanie avec mes parents. Ils comptaient faire une mission avec l’association Fidesco, et rester en Roumanie au moins un an, voire plus. Moi je suis partie avec le but d’aider mes parents avec leur travail, tout en finissant mon année de terminale S.

blog catho jeune2

Je me suis rendue compte d’un problème assez flagrant dès le début des cours. Je n’allais pas avoir le temps de m’investir dans le travail humanitaire tout au long de l’année. La charge de travail au niveau scolaire était trop importante. Mon année de terminale était prioritaire par rapport à l’aide que je pouvais donner, bien évidemment. Je savais qu’il était essentiel que j’ai une bonne année scolaire pour l’université, mais je restais partagée. J’avais un grand désir d’aider les gens qui m’entourent, mais en même temps, je savais qu’il fallait que je m’occupe de mon futur prioritairement.
Maintenant, nous sommes en juillet, bientôt un an aura passé depuis que je vie en Roumanie. J’ai eu mon bac, et j’ai été reçu à l’université que je voulais. Que faire ? Je n’ai pas pu aider les autres comme j’aurai voulu, mais en même temps, il faut remettre ma vie en route, et continuer. Et bien, j’ai choisi de rester un an de plus en Roumanie. J’ai demandé la permission à mon université de faire de l’humanitaire pendant un an avant d’y aller, quelques jours plus tard, le proviseur m’a donné son accord. Ils vont garder ma place pour l’an prochain, et je suis libre pendant une année entière pour aider les personnes qui m’entourent.

176D.jpg
Je veux me donner l’occasion de me donner pleinement aux autres cette année car je ne suis pas sure de pouvoir faire du travail humanitaire après l’université. Je sais que le désir restera, mais je ne sais pas si j’en aurai la possibilité, tout simplement. Pour l'instant je n’ai pas d’obligation financière ni par rapport à mes études, mais plus tard ce ne sera pas le cas. Si je n’aide pas les autres maintenant, je ne suis pas sûre que je le ferai tout court. Mes parents m’offrent une chance inouïe. Je serais folle de ne pas l’accepter.
L’an prochain, je vais enfin aider les autres. Je vais travailler avec des enfants gitans, leur montrant qu’ils peuvent changer leur mode de vie. Je suis allée me donner une idée du travail que l’on fait avec eux. Ils vont à l’école l’après-midi (une chance et une exception par rapport à leurs amis), et le matin ils sont accueillis pour faire leurs devoirs et des activités. Les matins j’aiderai donc pour leurs devoirs, et surtout je donnerai l'exemple d’une jeune fille éduquée qui ne gagne pas sa vie en vendant des choses aux coins de rue. Ils peuvent changer leur vie, il faut juste que l’on leur dise et leur montre. Je vais aussi avoir beaucoup de contact avec les personnes âgées. Elles sont coincées dans leur appartement toute la journée et elles s’ennuient. Ces personnes ont très peu de visite et peu d’argent, donc elles ne font que attendre de mourir d’une certaine façon. Souvent en allant chez eux, les lumières sont éteintes, le chauffafleur1ge n’est pas allumé, et la cuisine semble vide. Elles n’ont pas les moyens de se procurer des choses essentielles et basiques telles que la nourriture régulière.
Je sais que je vais apprendre beaucoup de choses l’an prochain. Je vais essayer d’apprendre à aimer les personnes entièrement et pleinement, comme Dieu le fait.
C’est en se faisant petit qu’on devient grand.
Repost 0
Published by Catho JM - dans Missions
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 19:12

Elpaulo et Sophélia vous présentent le mystère de la Trinité ." Nous les chrétiens catholiques nous croyons en la trinité "Le père le fils et le saint esprit ,3 personnes en un Dieu
Nous dévoilons dans ce clip la foi et le fondement de la religion Chrétienne
En passant de la création du monde à l'incarnation de jésus ,à la crucifixion et mort de jésus sur une croix puis à la résurrection ,ce clip nous enseigne l'amour de Dieu pour les hommes .Vous découvrirez comment prier Dieu ( le Père , Jésus son fils , et le Saint Esprit)

 

Repost 0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 13:27

A l'occasion de la fête de la musique. La paroisse saint Laurent a organisé :"Parvis en fête".Le groupe de danse Jump4joy ( jump for joy ) a mis le feu ...voyez plutôt ...

 

Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 23:00

Les premiers jours ici, je me souviens qu’en me promenant, je ne comprenais pas pourquoi mes parents avaient décidé de venir en Roumanie. Les gens n’avaient pas faim, le centre commercial était beau, et je voyais des Carrefours et l’équivalent, les Coras assez régulièrement. Je ne voyais pas concrètement la pauvreté dont on m’avait parlé.

14343 1223321024231 1265130517 30726698 6310176 n
Maintenant, je me suis rendue compte de la superficialité des apparences. Ce qui est montré est bien loin de la vérité qui est vécue. Je suis allée diner chez des amis roumains à ma famille et nous nous sommes installés dans le salon pour attendre que le repas soit prêt. Nous avions regardé les nouvelles en roumain sur un écran plasma génial, si je pouvais j’aurais le même. Ensuite, lorsqu’il fallait passer à table, le hôte a sorti une petite table pliante avec quelques chaises qui allaient avec. Il l’a installée à coté du fauteuil et s’y est assis avec sa femme, nous laissant les chaises. J’ai caché mon regard surpris et puis j’ai compris. Cette famille n’avait pas assez d’argent pour acheter le bon nombre de chaise pour mettre autour d’une table. Malgré cela, elle avait l’argent pour acheter un écran plasma qui vaudrait le triple d’une table avec des chaises.

J’ai alors compris que le regard extérieur est extrêmement important dans la culture roumaine. perplexe.gifIl n’est pas étrange ni rare d’avoir une très belle voiture mais vivre dans un appartement déplorable. Les personnes se donnent des apparences car elles craignent d’être rejetées si elles n’appartiennent pas à la bonne catégorie sociale. Cette peur est un vestige de la présence communiste pendant tant d’année en Roumanie. Il fallait toujours faire semblant que tout allait bien pour ne pas se faire remarquer, et ainsi survivre.


Ce que je vis est un témoignage pour beaucoup de mes amis, surtout les Louange.JPGroumains et ceux qui ont vécu dans des mondes où les apparences sont primordiales. Je n’ai pas honte de dire que je vis dans mon quartier pauvre, et je n’ai pas peur de dire que mes parents n’ont pas une belle voiture. C’est assez surprenant pour eux au début car ils ont l’habitude d’avoir à comparer leur nombre de propriétés ou d’ordinateurs. Moi au contraire, je ne parle jamais de ce que j’ai. Je choisi une vie plus simple parce que je sais qu’elle m’apporte plus, et je sais aussi qu’elle me permet de mieux apprécier les cadeaux que la vie m’offre.


Dieu a dit d’aimer les plus petits. Moi je veux ajouter qu’il faut aimer ceux qui sont petits, même et surtout s’ils se donnent l’apparence d’être grands. J’ai remarqué que les personnes qui se ventent souvent sont en réalité très sensibles au regard des autres. C’est pour cela que je veux que ces individus comprennent qu’on les aimera tout autant s’ils n’ont pas beaucoup d’ordinateurs que s’ils ont tous les nouveaux appareils électroniques. Dieu ne différencie pas Son amour envers les gens riches et les gens pauvres. Nous devrions suivre Son exemple. La Roumanie et les contrastes flagrants entre les apparences et la réalité m’ont appris cela.
« Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé » (Mt 23, 12)

bible.gif

Repost 0
Published by Smiley - dans Missions
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 08:00

image-kt1.pngOn entend souvent des gens dire qu'aller à la messe ne sert à rien, voir même que cela est ennuyeux... on entend aussi des gens dire que l'on peut rencontrer Dieu tout seul... pour ces personnes « la prière suffit »...

Une des premières raisons de cette nécessité d'aller à la messe est peut être simplement le fait qu'un chrétien seul est un chrétien en danger. A la messe, les chrétiens se réunissent ensemble au nom du Christ. C'est toujours plus facile de croire à plusieurs...

De plus, lorsque l'on est chrétien, lorsque l'on est baptisé, on est appelé à vivre sa Foi en plénitude. Cela n'est pas un simple conseil, mais un objectif de vie, un devoir qu'a chaque chrétien, devoir de cette « vocation universelle à la sainteté dans l'Église ». Lorsque l'on a compris cela, il devient important d'aller à la messe, pour vivre la plénitude de cette Foi. Aller à la messe ne sert donc pas à rien, cela permet de travailler à sa propre sainteté, et ainsi, aussi à celle des autres...

bougie1

Certains diront que cela n'apporte pas grand chose d'être saint (à part que c'est ce à quoi chaque chrétien est appelé...). Mais la sainteté, si elle demande du travail, des difficultés, elle n'est pas atteignable seul, et demande aussi et surtout la grâce de Dieu. Et la grâce entraine toujours une joie immense, inexplicable, indescriptible... Aller à la messe devient alors un moyen de devenir heureux...

Si pour certains, la messe paraît longue et ennuyeuse, il ne faut pas oublier que la messe est tout d'abord une rencontre avec Dieu. Ensuite, si la messe est comprise, si la messe est suivie avec attention, si, finalement, la messe est vécue, alors elle n'est plus du tout ennuyeuse. Il faut aussi se dire que beaucoup de personnes s'ennuient parfois à la messe, mais y retournent quand même, parce qu'elles savent que cet ennui n'est que passager. Chez nous, catholiques, nous croyons que Jésus est réellement présent dans l'Eucharistie. mains lumineuses priereAller à la messe ne devient plus juste un passe temps au milieu d'activités (un dimanche ciné, un dimanche piscine, un dimanche promenade, un dimanche messe...), aller à la messe devient un rendez-vous indispensable, dont on ne peut plus se passer, rendez-vous avec le Christ. Recevoir le Corps du Christ c'est s'offrir entièrement à Lui. Ce n'est pas simplement manger un morceau de pain, c'est se laisser transformer en Le recevant, et c'est travailler à l'Union, à l'unité. Car nous sommes tous en communion, puisque chacun communie à un même Corps. Et nous sommes aussi en parfaite communion avec le Christ, qui prend chair en nous. Après avoir communié à la messe, nous demeurons dans le Christ et Lui demeure en nous (cf Jn 6, 53-58). Aller à la messe n'est plus une simple rencontre, mais LA rencontre. Chaque messe est différente, car chaque rencontre est vécue différemment.

Ceux qui disent pouvoir rencontrer Dieu seul, simplement dans la prière ne se rendent pas compte de ce qu'ils manquent... bien sûr, la prière est indispensable (cf « vaut-il mieux prier ou agir ? »), mais l'Eucharistie est l'apogée de toutes prières, l'action de l'Esprit Saint, la présence réelle du Christ, envoyé par le Père, en nous. L'Eucharistie se doit d'être au cœur de la vie de chaque catholique. Mais elle ne s'impose pas. Elle devient un besoin pour ceux qui y vont... j'ai même déjà entendu des gens dire qu'ils se droguaient à l'Eucharistie...

adoration1

Repost 0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 12:48

Qu'es que Paray-le-Monial ?

Paray-le-Monial, est un haut lieu spirituel au rayonnement international. 20 000 personnes participent chaque été aux sessions organisées par la Communauté de l’Emmanuel.

« Aujourd'hui, nous nous trouvons à Paray le Monial, devant le Coeur ouvert du Christ, nous cherchons à puiser en Lui l'amour vrai dont nos familles ont besoin. » Jean Paul II

Le message de paray le monial clique ici

Qu'est-ce que le Forum international des jeunes ?

http://www.forumdesjeunes.com/local/cache-vignettes/L114xH150/rubon31-5fd46.jpgpop louange, petits groupes de partage

enseignements, témoingnages de foi ,

ainsi que des veillées de prière, avec des chants.

Tout cela pour se rendre disponible , à l'ecoute de Jésus .

Prendre le temps de donner un instant pour écouter et vivre dans la foi.

 

Quels groupe de musique en 2010 ?:

glorious :

 
Biographie

Glorious a été fondé par 3 frères :
Benjamin, Thomas et Aurélien Pouzin.
L'aventure démarre en 2000, suite au JMJ de Rome. Lors de la veillée à
Tor-Vergata le Pape Jean-Paul II déclare aux 2 millions de jeunes présents :

"Chers jeunes, si vous êtes ce que vous devez être,

vous mettrez le feu au monde entier..."

 

Cette phrase résonne dans leurs cœurs comme un Appel.

Un Appel à suivre le Christ... radicalement.

Glorious est né de l'union de leurs deux passions :
Le Christ et la musique.

En 2002 sort le premier album éponyme du groupe. Le groupe obtient une sortie nationale Fnac, Virgin... Une révolution pour un artiste catholique

 

 
 

Quand ? Les dates de cette été ?

13-18 août 2010, à Paray-le-Monial.

Thème : "Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ?

Comment venir ?

Le coeur plein d'attentes et de désirs ... et aussi par le train station : "Paray le monial . le voyage est un peut cher ? il y a aussi par le ...Vélo !!

http://www.forumdesjeunes.com/local/cache-vignettes/L180xH254/Tract_ParayBike2010-750cf.jpg

information : http://www.forumdesjeunes.com/ParayBike

Viendras-tu ?

sources :

http://www.sanctuaires-paray.com/

http://www.glorious.fr/

http://www.forumdesjeunes.com/   pour s'inscrire!!!

Repost 0
Published by lakoni
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 13:19

Voici le résumé d’une conférence-théâtre suivie mercredi 14 avril 2010 en l’église des Agettes en Valais, conférence donnée par le Père Joël Pralong, curé de paroisse et auteur de quelques livres, dont « le pouvoir des mains vides », livre sur l’importance du prêtre dans notre société.

L’Eglise aujourd’hui

L’Église aujourd’hui n’a plus grand pouvoir, elle ne cherche plus à séduire. Son seul pouvoir, c’est son cœur plein de Jésus, elle est pauvre, seul Lui, son trésor, mais un si grand bonheur, une si grande joie que d’être conduit par le Maitre des maitres, le Roi des roi, le Seigneur des seigneurs ! L’Église n’a rien à prouver. C’est seulement ainsi, son regard tourné vers le Christ qu’elle pourra grandir, c’est ainsi et seulement si les fidèles, donc nous, vivent l’Évangile, celui-ci pourra être donné, partagé aux prochains.

Instrument de Dieu

Le prêtre est un homme avec ses difficultés, mais avec quelques choses du prêtre,  au-delà de l’homme par le sacrement de l’ordre, la grâce du sacerdoce c’est l’homme, un instrument dans les mains de Dieu s’il se laisse transformé, modelé par Lui. C’est pourquoi le prêtre peut http://files.myopera.com/Prayerman/blog/cure%20d%20ars.jpgpardonner nos péchés au nom de Dieu et c’est ainsi que s’opère la guérison qui nous ait si nécessaire.
« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix ! »
Un petit exemple pour vous illustrer cela : Le Saint Curé d’Ars, il n’avait aucun talent, mais il s’appuyait sur Dieu de tout son cœur et de toute son âme. Ainsi, le grand prédicateur de la Cathédrale Notre Dame de Paris, illustre personnage, plein de science et de théologie, venait à Ars, il voyait bien dans cet homme la miséricorde et l’amour du Père, il voyait que ce pauvre homme était plein d’une sagesse bien différente que celle des hommes, mais qui demeure bien d’entre toute, la sagesse de Dieu. Le prêtre est le signe visible de du Christ-tête de l’Église.

 

Le célibat aujourd’hui ca rime à quoi ??

Le célibat s’enracine dans la relation personnelle avec Jésus (c’est un choix) c’est une richesse, c’est beau mais difficile. Jésus vient à Jean-Baptiste, Jean-Baptiste déclame alors : « Voici l’agneau de Dieu », Jésus par cette déclaration embrase le peuple et Jean-Baptiste en est le « codéclameur », il en est l’ami, l’ami de l’époux. Jean-Baptiste ou le prêtre sont heureux lorsque l’époux (le Christ) rencontre l’épouse (l’Eglise), pour le prêtre il en est vraiment proche par l’Eucharistie, par exemple ou Dieu se donne dans le Pain et le Vin consacré. C’est par une vie de prière, une vie mystique que cet état de vie est possible. Aujourd’hui on ne voit que le côté humain, et non le côté spirituel ! Cette vie là est importante, elle doit être là, elle est profonde, de chaque jour ! Cette vie de prière doit aussi être valable pour nous, car sinon nous tombons aussi dans les regards du monde, nous verrons ces réalités comme la société et non d’un œil spirituel.

La Vie éternelle

Qui nous propose la Vie éternelle ? C’est Jésus et Lui-seul. Aujourd’hui, tout le monde pense, veut que tous soit sauvé, mais surtout sans le secours de Dieu. Le monde veut nous faire orgueilleux. Il veut nous faire croire que tous iront au Paradis même sans Jésus. Si nous éjectons Jésus de notre vie, il ne faut pas s’étonner que la crainte en prenne possession. Et qui mieux que le prêtre peut nous donner Dieu et la Vie Éternelle…

Le Saint Curé d’Ars nous redit : « On doit regarder le prêtre en chair et à l’autel comme Dieu Lui-même). S’il n’y a plus de sacrifice (célibat par exemple), il n’y a plus de religion, car nous devenons égocentriques, mais il ne faut pas non plus tomber dans l’autodestruction.

Une comparaison pour mieux comprendre

Une image pour illustrer la place du prêtre dans nos paroisses, sociétés : Le prêtre est une locomotive (pour qu’une locomotive fonctionne bien, il faut un mécanicien, ce mécanicien, c’est Dieu) puis vient à la suite le wagon-restaurant, ce sont les sacrements, nous avons besoin de carburant pour avancer, nous devons puisés, abondamment, au sacrement et les wagons, c’est nous… Un train avec une locomotive et un wagon-restaurant, n’est pas un train. L’Église a besoin de nous, nos paroisses ont besoin de nous, nous ne devons pas penser qu’à notre petit « moi, moi, moi » mais aux autres qui ont besoin de notre présence, nous devons nous engager dans nos paroisses et pas seulement aux lieux ou nous recevons quelques choses en retour.

Et n’oublions jamais : les prêtres aussi ont des sentiments, donc soyons humains avec eux, ce ne sont pas des hommes sans cœur, ils ne peuvent pas tout supporter, ils ont leurs défauts, mais aussi leurs qualités.

A nous de jouer : Je vous propose en cette année sacerdotale de faire un petit geste simple pour vos prêtres. Les soutenir par la prière en premier lieu, et pourquoi pas leur écrire un mot de soutien.

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 15:31

Le reportage sur le frat

Lettre du Père Augustin DENECK, directeur du Frat

Chères frateuses, chers frateux,

Alors que chacun est rentré chez soi, comment ne pas continuer notre chemin de pèlerinage ! Les chants, les visages rencontrés et la parole de Dieu habitent nos regards et nos cœurs.

Vous êtes nombreux à visionner les célébrations, les photos… Je voulais une fois encore remercier le Seigneur qui est la Source et le Sommet du Frat et je voulais vous dire : ne vous arrêtez pas là ! Priez sans cesse par toute votre vie, seul dans votre chambre et dans vos aumôneries, vos établissements, vos mouvements, partagez la joie de croire, d’être aimé et d’aimer. Le Seigneur vous accompagne et Il vous attend et compte sur vous !

« CROIRE AIMER ESPERER : ke ça dure tjrs ! »

Père Augustin DENECK

SOURCE : http://www.frat.org




reportage "Qu'est-ce que le Frat ?" le top du frat 2010 2/2
envoyé par cathojeune.

Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 10:30

 

pentecôteCette question se pose très souvent. A l'approche de la Pentecôte, on aurait envie de dire que les actes sont très importants, nous laissant envoyer par l'Esprit Saint pour « aller par toute la terre annoncer l'Évangile » (cf. Mt 28, 19). Par ailleurs, la Foi du chrétien doit être vécue par la prière et par les actes. Quel est le plus important ? Pour répondre à cette question, analysons tout d'abord séparément la prière, puis les actes.

La prière est avant tout une rencontre avec Dieu. La prière peut être comparée à un voyage, dont on ne connait que le départ... un voyage à l'aveuglette : dans la prière, dans la rencontre que l'on fait avec le Seigneur, il y a presque toujours quelque chose de différent. On part et, si au départ on a l'impression mains lumineuses prierede tout savoir, il faut savoir se laisser guider. On prie pour quelque chose ou quelqu'un alors qu'on n'y avait pas du tout pensé avant, on ressent une grâce particulière, quelque chose auquel on ne s'attendait pas du tout... et puis, après avoir prié, on se sent transformé. On sent que ce n'est plus comme avant... même si on ne s'en rend pas compte tout de suite, même si on est incapable d'expliquer ce qui a changé...

L'acte chrétien, lui, a un sens très large. On pense d'abord aux « bonnes actions », à l'agir bien... exercer la charité, rendre service, témoigner clairement et directement de sa Foi. Cet agir est très important. Mais il ne peut pas se faire sans Amour (cf. 1 Co 13), ou plutôt, sans Amour cet agir perd tout son sens, toute sa valeur. D'ailleurs, la charité est une traduction possible du mot « agaph » (agapè, l'Amour fraternel, l'Amour chrétien, celui qui est défini en 1 Co 13). Ainsi, le véritable acte qui doit se faire en permanence chez un chrétien est un acte d'Amour -acte qui se manifeste bien sûr de différentes manières.mouette-ou-esprit-.73178.jpg

L'amour porté à son prochain et l'amour porté à Dieu sont complémentaires et inséparables. Ainsi, la prière et les actes sont inséparables. Les deux sont indispensables à la vie d'un chrétien. Mais la véritable question qui se pose est la suivante : « comment être un bon chrétien » ? Chaque chrétien est appelé à la sainteté (cf. Concile Vatican II, Lumen Gentium § 39-42). Être un bon chrétien consiste alors à viser sans cesse cette sainteté qui s'exprime par Amour. Mais sans l'action de l'Esprit Saint, la sainteté est impossible. Être un bon chrétien, c'est alors se laisser entièrement faire par la grâce, laisser l'Esprit sainte_therese.jpgSaint agir dans notre cœur et notre corps.

 Alors on peut dire que s'il n'y a pas de degré d'importance entre la prière et les actes, on peut tout de même dire que les actes découlent de la prière et lui donnent sens, l'acte le plus grand, celui dont découle le reste, étant l'Amour. L'essentiel est, de toutes façons, de retenir que « tout est grâce » (sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, repris dans Le journal d'un curé de campagne de Georges Bernanos). L'essentiel est de se remettre entièrement entre les mains de Dieu.

Repost 0

Bienvenue

Bonjour petit curieux
sois dans la paix de Dieu
Ici il y a des talents
de plusieurs adolescent.
Des reportages,
des témoignages,
des chansons
faite maison,
et des poèmes,
toutes les semaines

Recherche

lecteur mp3

Compo musical exclusif
de l'équipe catho-jm :

Contact

Une question ?Publier votre témoignages ?

Besoin d'écoutes ?Nous encouragé ?

Un mail :

clike ici : Contact

ou :

recopie et enleve 5[ et ]5 a

jeunecatho5[@]5gmail.com

 

Nombres de visites

un compteur pour votre site