Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 13:19

Voici le résumé d’une conférence-théâtre suivie mercredi 14 avril 2010 en l’église des Agettes en Valais, conférence donnée par le Père Joël Pralong, curé de paroisse et auteur de quelques livres, dont « le pouvoir des mains vides », livre sur l’importance du prêtre dans notre société.

L’Eglise aujourd’hui

L’Église aujourd’hui n’a plus grand pouvoir, elle ne cherche plus à séduire. Son seul pouvoir, c’est son cœur plein de Jésus, elle est pauvre, seul Lui, son trésor, mais un si grand bonheur, une si grande joie que d’être conduit par le Maitre des maitres, le Roi des roi, le Seigneur des seigneurs ! L’Église n’a rien à prouver. C’est seulement ainsi, son regard tourné vers le Christ qu’elle pourra grandir, c’est ainsi et seulement si les fidèles, donc nous, vivent l’Évangile, celui-ci pourra être donné, partagé aux prochains.

Instrument de Dieu

Le prêtre est un homme avec ses difficultés, mais avec quelques choses du prêtre,  au-delà de l’homme par le sacrement de l’ordre, la grâce du sacerdoce c’est l’homme, un instrument dans les mains de Dieu s’il se laisse transformé, modelé par Lui. C’est pourquoi le prêtre peut http://files.myopera.com/Prayerman/blog/cure%20d%20ars.jpgpardonner nos péchés au nom de Dieu et c’est ainsi que s’opère la guérison qui nous ait si nécessaire.
« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix ! »
Un petit exemple pour vous illustrer cela : Le Saint Curé d’Ars, il n’avait aucun talent, mais il s’appuyait sur Dieu de tout son cœur et de toute son âme. Ainsi, le grand prédicateur de la Cathédrale Notre Dame de Paris, illustre personnage, plein de science et de théologie, venait à Ars, il voyait bien dans cet homme la miséricorde et l’amour du Père, il voyait que ce pauvre homme était plein d’une sagesse bien différente que celle des hommes, mais qui demeure bien d’entre toute, la sagesse de Dieu. Le prêtre est le signe visible de du Christ-tête de l’Église.

 

Le célibat aujourd’hui ca rime à quoi ??

Le célibat s’enracine dans la relation personnelle avec Jésus (c’est un choix) c’est une richesse, c’est beau mais difficile. Jésus vient à Jean-Baptiste, Jean-Baptiste déclame alors : « Voici l’agneau de Dieu », Jésus par cette déclaration embrase le peuple et Jean-Baptiste en est le « codéclameur », il en est l’ami, l’ami de l’époux. Jean-Baptiste ou le prêtre sont heureux lorsque l’époux (le Christ) rencontre l’épouse (l’Eglise), pour le prêtre il en est vraiment proche par l’Eucharistie, par exemple ou Dieu se donne dans le Pain et le Vin consacré. C’est par une vie de prière, une vie mystique que cet état de vie est possible. Aujourd’hui on ne voit que le côté humain, et non le côté spirituel ! Cette vie là est importante, elle doit être là, elle est profonde, de chaque jour ! Cette vie de prière doit aussi être valable pour nous, car sinon nous tombons aussi dans les regards du monde, nous verrons ces réalités comme la société et non d’un œil spirituel.

La Vie éternelle

Qui nous propose la Vie éternelle ? C’est Jésus et Lui-seul. Aujourd’hui, tout le monde pense, veut que tous soit sauvé, mais surtout sans le secours de Dieu. Le monde veut nous faire orgueilleux. Il veut nous faire croire que tous iront au Paradis même sans Jésus. Si nous éjectons Jésus de notre vie, il ne faut pas s’étonner que la crainte en prenne possession. Et qui mieux que le prêtre peut nous donner Dieu et la Vie Éternelle…

Le Saint Curé d’Ars nous redit : « On doit regarder le prêtre en chair et à l’autel comme Dieu Lui-même). S’il n’y a plus de sacrifice (célibat par exemple), il n’y a plus de religion, car nous devenons égocentriques, mais il ne faut pas non plus tomber dans l’autodestruction.

Une comparaison pour mieux comprendre

Une image pour illustrer la place du prêtre dans nos paroisses, sociétés : Le prêtre est une locomotive (pour qu’une locomotive fonctionne bien, il faut un mécanicien, ce mécanicien, c’est Dieu) puis vient à la suite le wagon-restaurant, ce sont les sacrements, nous avons besoin de carburant pour avancer, nous devons puisés, abondamment, au sacrement et les wagons, c’est nous… Un train avec une locomotive et un wagon-restaurant, n’est pas un train. L’Église a besoin de nous, nos paroisses ont besoin de nous, nous ne devons pas penser qu’à notre petit « moi, moi, moi » mais aux autres qui ont besoin de notre présence, nous devons nous engager dans nos paroisses et pas seulement aux lieux ou nous recevons quelques choses en retour.

Et n’oublions jamais : les prêtres aussi ont des sentiments, donc soyons humains avec eux, ce ne sont pas des hommes sans cœur, ils ne peuvent pas tout supporter, ils ont leurs défauts, mais aussi leurs qualités.

A nous de jouer : Je vous propose en cette année sacerdotale de faire un petit geste simple pour vos prêtres. Les soutenir par la prière en premier lieu, et pourquoi pas leur écrire un mot de soutien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bienvenue

Bonjour petit curieux
sois dans la paix de Dieu
Ici il y a des talents
de plusieurs adolescent.
Des reportages,
des témoignages,
des chansons
faite maison,
et des poèmes,
toutes les semaines

Recherche

lecteur mp3

Compo musical exclusif
de l'équipe catho-jm :

Contact

Une question ?Publier votre témoignages ?

Besoin d'écoutes ?Nous encouragé ?

Un mail :

clike ici : Contact

ou :

recopie et enleve 5[ et ]5 a

jeunecatho5[@]5gmail.com

 

Nombres de visites

un compteur pour votre site